Cristobal de Rojas

(1555 - 1614) 

L'initiateur de la citadelle


Ingénieur militaire espagnol, mort à Cadix le 12 Octobre 1614.
Il fut disciple du célèbre Juan de Herrera avec qui il travailla à la construction de l'Escorial; en 1578 il fut envoyé pour inspecter les fortifications de Pamplune et en 1589, après avoir été accrédité pour plusieurs autres travaux importants, il demanda le titre d'ingénieur. Peu après il dressa le plan de la ville de Cadix.

En 1591 il vint en Bretagne, aux ordres du Commandant de la Place, Juan del Aguila ; il y construisit plusieurs ouvrages de caractère militaire, en particulier le Fort des Espagnols en face de Brest. En 1596 il fut commissionné pour faire l'étude des fortifications de Guadalquivir, ainsi que celles de la côte (Cadix, Gibraltar et Tarifa). Ce fut alors qu'on lui conféra le titre de capitaine-ingénieur qu'il avait demandé en vain auparavant.

Des ouvrages de fortifications qu'il avait réalisé pour la région andalouse, il rapporta les maquettes à Philippe II qui le récompensa par 200 ducats. A partir de cette date et jusqu'en 1607 il enseigna l'art des Fortifications à l'Académie des Mathématiques à Madrid, il fut écouté par d'illustres personnages.
En 1607, il retourna à Cadix pour continuer ses travaux de fortifications, avec un détour par Oran et Mazalquivir en 1611, afin d'implanter des places fortes, les plans furent présentés à la cour, il reçut 300 ducats de récompense.
En 1613 il obtint le salaire d'un capitaine ordinaire et comme un de ses fils l'aidait à dessiner on lui accorda un salaire de 10 écus. Cette même année il dut s'incorporer rapidement à l'expédition de Marmora avec les troupes de débarquement commandées par Luis Fajardo et entreprit les travaux de défense, mais il tomba malade et obtint la permission de rentrer à Cadix où il mourut.

Il écrivit :

  • Théorie et Pratique des Fortifications conformes aux mesures de défenses de de leur temps, en trois tomes.
  • Précis de solutions simples de Fortifications adaptées au Temps Présent avec certaines particularités curieuses prouvées par des démonstrations mathématiques et quelques autres choses militaires.
  • Somme sur la Milice ancienne et moderne, avec un Traité d'Artillerie et à la fin une nouvelle façon de construire des Tours dans la mer, plus solides et à moindre coût.

Ce personnage resta méconnu jusqu'à ce que le brigadier Aparici retrouve beaucoup d'informations sur Cristobal de Rojas dans les Archives de Simancas. Il les publia dans le Mémorial des Ingénieurs.