Charles II de Laporte
(1602 - 1664)

Seigneur de la Lunardière et de la Meilleraye



Famille originaire du Poitou, seigneur du Boisliet, de la Lunardière, de la Jobelinière, de la Villeneuve, duc de la Meilleraye, duc de Rethel, pair de France.

Blason «de gueules au croissant d'hermines, comme le Porte-Vezins.».

Il devint Lieutenant général de Bretagne en 1632 ; gouverneur de Nantes et Grand Maître de l'Artillerie, Lieutenant général des armées du Roi en 1635 ; gouverneur du Port-Louis en 1637.

Il commanda les armées françaises dans toutes les campagnes de la guerre de Trente ans : Pas de la Case 1629, Carignan 1630 ; en 1639 dans l'Artois, en 1642 dans le Roussillon, en 1648 en Italie. Il avait la réputation d'être surtout «un grand assiégeur de villes», ayant conquis de nombreuses places. Il prit de vive force Lille et Hesdin.

Marié en premières noces en 1630 avec Marie Coiffier de Ruze et d'Effiat, il avait eu un fils, Armand-Charles, qui, par son mariage avec une nièce du Cardinal de Mazarin, prit les noms et armes de Mazarin. Marie Coiffier de Ruze et d'Effiat décéda très jeune, le 22 avril 1633.

En 1636, pour rendre la citadelle du Port-Louis inexpugnable, le Cardinal de Richelieu le dépêcha au Port-Louis : 

«Un des hommes du plus grand mérite, de la plus constante faveur et le plus comblé de son temps».

Le Maréchal s'éprit de la fille de François de Cossé-Brissac, « l'admirable Marie », et il n'avait pas encore quitté la citadelle que les fiançailles étaient conclues. Marie lui apportait en dot 400 000 livres et le gouvernement du Port-Louis. Il n'y eut pas d'enfant. En 1653, il légitima le fils qu'il avait eu de Catherine FIeury : Charles de Montgogué.

Sous la régence d'Anne d'Autriche, La Meilleraye continua d'être « fort dans la confiance de la cour ». Il reçut la surintendance des finances en 1648 et fut nommé duc et pair en 1663.

Il résida surtout à Nantes, mais ne dédaigna pas son gouvernement du Port-Louis où il séjourna « en son château », soit seul, soit avec Marie de Cossé-Brissac, presque tous les ans entre 1644 et 1658, époque des grands travaux : enceinte urbaine, couvent des Récollets, église Notre-Dame de l'Assomptionx une fois l'enceinte achevée en 1654, il se démit de ses fonctions de Gouverneur du Port-Louis, en faveur de son fils Armand.

Le duc de la Meilleraye était devenu plus irascible et plus cassant en vieillissant, toutefois il ne manquait ni d'habileté, ni de finesse politique. Avant même l'instauration de la Compagnie des Indes, il conçut l'audacieux projet de coloniser Madagascar, alors appelée l'Ile Dauphine et fonda sa propre compagnie de commerce maritime.

Il décéda le 8 février 1664, à l'âge de 62 ans.