Port-Louis et ses demeures

La visite de Port-Louis permet de découvrir de nombreux témoins de son histoire et de l'évolution des styles.



La chapelle Saint-Pierre, construite en style néoclassique, a remplacé en 1859 l'église de 1553, elle-même située à l'emplacement d'un édifice du XIème siècle.

Logis des maîtres-charpentiers Yvon et Guillaume Tuauden

qui construisaient des bateaux sur la grève, devant chez eux.

Le village du Driasker, composé d'une quinzaine de maisons, était situé en dehors des remparts, sous le bastion Saint-Pierre.

Cette maison est représentative de l'architecture du début du XVIIème siècle, granit taillé irrégulier mais soigneusement assemblé, fenêtres étroites à chanfrein, toiture à forte pente, probablement couverte en chaume à l'origine.
6 et 8, rue de la Poste

qui doit son nom à la poste-aux-chevaux, qui reliait Port-Louis à Paris en neuf jours.

Le n°6 a été construit en 1741 pour un marchand et vendu plus tard à Simon Jolly, subrécargue de la Compagnie des Indes.

L'ordonnance rigoureuse et l'élégance des proportions sont caractéristiques de l'époque de Louis XV. Deux variantes de façade sont représentées ici, l'une en pierre apparente et l'autre en maçonnerie enduite. Les combles à la Mansart commencent à se généraliser et les lucarnes sont désormais en bois.
Place du Marché - 1768

Le marché hebdomadaire de Port-Louis a été créé en 1575 par le roi Henri IV. Il s'installa sur cette place en 1766 et s'y tient toujours, tous les samedis.

La maison située à l'angle a été surnommée "maison des mille carreaux" en raison de ses double-fenêtres aux nombreux petits carreaux (qui n'existent plus aujourd'hui).




6, rue des Dames -

A la suite de l'occupation espagnole (1590-1598), de nombreuses maisons de Port-Louis ont été couvertes avec des tuiles : elles sont qualifiées de "maisons espagnoles".

Cette particularité, exceptionnelle en Bretagne, s'est longtemps conservée. Les tuiles étaient importées de Bordeaux, par bateau.




4, Petite Rue

Une maison du XVIème siècle agadie et restaurée en 1616 par Yves Le Lozrec, administrateur de Port-Louis.

Ecole privée de 1805 à 1820, au début du 20ème siècle.

De style rural, on y voit encore quelques modifications sur sa façade.


Place Notre-Dame

L'Hôtel de Ville est un immeuble bâti vers 1770 pour Dominique Ollivier, chirurgien-major de la Place.

Il a ensuite été habité par des officiers de marine et par Henri Guihéneuc, maire de Port-Louis de 1866 à 1875.

Cette haute maison de style Louis XV possède sur le toit une "guette", belvédère à la mode de la "Belle époque".

On retrouve la même particularité dans d'autres maisons des rues de la citadelle et de la poste.






Monastère des Récollets - rue de la Citadelle -

Le monastère de 1675 évoqué sur le dessin fut transformé en Hôpital Maritime en 1795.

Après l'incendie de 1945, il ne reste que le portail monumental néo-classique du début du XlXème siècle et un bâtiment d'accompagnement de la même époque.



Les dessins sont l'oeuvre de G. Dieul